A nos années lycées !

Hier encore, je stressais pour ma rentrée au lycée, aujourd’hui je suis diplomée du bac. Qui aurait cru que ces trois années passeraient si vite !? Trois années de rencontres, d’amitiés, de surprises, de désillusions, de coups-dure, de travailles, d’amour… A ce qu’on dit, le lycée est la meilleure période de notre vie ! Je ne sais pas ce que l’avenir me reserve, mais jusque là je suis plutot d’accord avec ce dicton.

En septembre, je vais rentrée à la fac, tout va être tellement different de ce que j’ai toujours connu… Rien que d’en parler aujourd’hui, à deux mois de la rentrée ça me stresse déjà !

Maintenant, voici une brève retrospective de mes années lycées :

Ma rentrée en seconde :

A ma rentrée au lycée, j’étais toute seule. Tous mes amis, sauf trois, étaient tous dans d’autres lycées. Et bien évidement, on a tous été dispatché  dans des classes differentes.

Ma classe comptait 4 filles, sur 35 élèves. Je me suis toujours beaucoup mieux entendu avec les garçons, alors ce n’était pas un soucis. Plus y’a de filles, plus y’a d’embrouilles de toute façon.

J’étais dans une seconde général, avec une option SI-CIT (Sience de l’Ingernieur et Création et Innovation Technologique), quelque chose qui ne me correspondait pas vraiment. Mais j’ai tout de même choisi ce lycée pour ésperer, après cette année là, demander à refaire une Seconde en Art Appliqué. Il y a dux classes en Lorraine, envrions 60 places…: On peut toujours tenter mais c’est plutot difficile.

Cette année là, les amitiés sont allées et venues ainsi que les déceptions et les coups-dure, ainsi que les bons moments et souvenirs aussi. Mes premiers potes de lycée ne me correspondaient pas vraiment, j’avais l’impression de jouer un role et de ne pas pouvoir être moi même. Ils étaient tous très sympa, mais je ne m’étais pas complêtement integrée alors ca n’a pas été dure de me detacher petit a petit pour changer de groupe d’amis. Surtout après une grosse trahison d’une de ces personnes dont je pensais etre plutot proche.

Puis j’ai rencontré mes meilleurs amis, même si au moment là je ne pensais pas qu’ils aillaient devenir mes meilleurs amis : ceux qui ne m’ont jamais jugé et avec qui j’ai pu être moi même tout le temps. Avec qui j’ai eu mes meilleurs souvenirs de cette années là.

1183455-lycee-delegueedeclasse-2-700x350[1]

Mon année de Première :

Finalement, j’ai du m’orienter dans un Première en STI2D, car on m’a dit que ce n’était toujours pas possible de partir en Art-Appliqué.

J’étais avec tous mes meilleurs amis du lycée. Les cours n’étaient pas vraiment fait pour moi mais j’ai quand même appris des choses interressantes.

Je suis beaucoup sortie avec mes amis du collèges, ceux que j’ai rencontrer grace a mon copain (que je connaissais depuis environ une semaine avant ma rentrée en seconde) et ceux de ma classe du lycée. J’ai tissé des liens encore plus fort avec certains d’eux, fait de bonnes et de mauvaises rencontre.

On était également 4 filles dans la classes et on s’entendaient toutes très bien.

J’ai encore et encore changer d’idée d’orientation pour après le bac, un coup la Manaa (Mise a niveau d’art appliqué), les études de lettres à la fac, les beaux arts… Je savais ce que je ne voulais pas, mais pas vraiment ce que je voulais. Etre journaliste était mon but depuis ma rentrée au lycée, et c’était mon seul file conducteur.

Fin d’année et début des épreuves anticipées : oral d’histoire et oral et écrit de francais.

En francais j’avais la meilleure moyenne de la classe, en histoire j’étais la deuxième. Forcement, quand on aime ce qu’on fait, on y arrive. Ce n’était pas vraiment le cas de la physique ou de la techno, par exemple.

J’ai eu 15/20 en histoire, 11/20 en francais oral et malheureusement 9/20 en écrit. Le stresse surement, ou le sujet vraiment difficile…

Je retiens cette année comme ma préféré de toutes mes années scolaires !

6044981_istock-00008042-7de95144049-original_1000x625[1]

Ma Terminal :

C’était l’année du bac donc je n’ai pas eu le choix de me motiver : si je redouble, je refais une année avec des maths, de la physique et de la techno ! Il me fallait le bac pour partir de tout ça.

Séparée de mes amis, sauf deux, j’ai une une classe que je ne connaissais pas, ou très peu. On était un peu la classe poubelle : 18 élèves. Dont 8 filles. En gros, 8 sur 11 des filles de STI étaient dans cette classe, vive la repartition sur une 12ene de classe !

Ils étaient tous sympa, mais c’était des potes de classes comme on dit (et encore, on ne mangeaient même pas ensemble les midis). J’étais avec ma pote, et une autre fille qui était dans ma classe en première et que finalement, je ne connaissais pas plus que ça. Ca nous a rapproché et j’ai appris à la connaitre. On était vraiment tout le temps toutes les 3 en cours. C’était la première fois de ma vie que j’étais un peu  »exclu » du groupe de classe. Je pense que c’est de ma faute, je me suis directement mise avec cec filles car je les connaissais et en dehors de ça, j’allais tout le temps rejoindre mes autres potes de classes differentes. Mais je ne regrette pas, je préférais manger le midi et sortir avec mes vrais potes que d’essayer de m’integrer dans une classe qui, dans moins d’un an, je n’aurai jamais revu.

Cette fois ci mes choix étaient plus arrêtés : consciente que le journalisme était difficile, je me suis interressée à la communication (les médias, la publicités, les affiches…). J’ai demandé en fin d’année un DUT en Info et Communication, mais je n’ai malheureusement pas été retenue. Je frolais les 12 de moyenne général, ce qui n’était pas catastrophique. Sois les autres étaient vraiment tous très bon, sois le fait que je vienne d’une filière STI ne les interressaient pas.

J’ai donc été accepté à la fac de Science Humaine de Nancy, en Info et Communication également. C’est la même formation, juste qu’en IUT on est encadré dans une vrai classe alors qu’en fac, on est livré a nous même. J’irai donc tout de même à la fac en septembre… A condition d’avoir le bac !

Les épreuves ce sont plutot bien déroulées et j’étais plutot confiante. Après, je n’étais pas à l’abris de m’être completement plantée sur tout et d’avoir tout raté, ça arrive à tout le monde !

5 juillet, les résultats du bac… Laurine, admis avec mentionn assez bien !

Alors là ! Je ne m’attendais pas du tout à avoir une mention (et même si un jour j’aurai pu y songer, l’épreuve de physique avait, selon moi, brisée toutes mes chances^^) Ma petite fierté était d’avoir eu 17/20 en philo, forcement, un sujet sur le bonheur, ça m’inspire !

On est allé fêter tout ça en ville avec des amis, on a passé la journée à trainer de bar en bar dans Nancy, forcement.

1516059_3_7397_jour-de-rentree-des-classes-au-lycee-thiers_b92c306457cb26045dd8ce7e0e1e3197[1]

Et maintenant ?

Et maintenant ben.. Je vais d’abord passer de bonne vacances –bien mérité ! Et ensuite, direction la Fac de Nancy pour poursuivre mes études. Je vais encore arriver un matin toutes seules dans l’inconnu et loin de ceux que j’aime.

Pour les filles, ma meilleure amie part dans une fillière scientifique, une dans un fac de droit, une en Fonderie.. Une va même en paces. Mais toujours dans Nancy !

Et pour les garçons, un d’eux par en Bourgogne, certains poursuivent des études scientifiques en fac ou en BTS… Puis mes trois meilleurs amis vont à Metz. Ok c’est à moins de deux heures de routes mais ça va me faire tout drole.

Alors je compte bien profiter de tous ce petit monde avant de rencontrer de nouvelles personnes. Mais comme on dit : les amitiés ca va, ca vient. Mais il y a certaines personnes qui, selon moi, son devenu plus que de simple amis (attention, petit moment d’émotion) et que je voudrai ne jamais perdre. Mais tout ça va me permettre de voir si ces personnes étaient de vrais amis, on juste des potes de passage dans ma vie.

Les vacances là sont surement les pires : tiraillée entre profiter a fond, sortir voir ses amis, l’envie que ça dure toutes la vie. Puis le stresse de la rentrée, et l’envie d’y être pour découvrir ce nouveau monde. Alors pressé ou pas ? Je ne sais pas vraiment.

En tout cas, j’espère beaucoup de la fac, je vais me donner a fond pour réussir car seulement 23% des STI allant dans cette filière passent en deuxième année. Envrion un quart des élèves, c’est possible et je suis très motivée !

 

Et vous vos années lycées ? Racontez moi tout ça en commentaire je serai ravi de savoir comment ça s’est passé !

♥♥   ♥♥♥ ♥ ♥♥♥   ♥♥

Maintenant, on se retrouve sur Instagram, Facebook ou Snapchat (laauriiine)

Passer un bon lundi et courage à ceux qui travaillent ! ☺

laurine[1]

 

 

Ballade, découvertes et moto [PokerRun 2017]

Je suis super contente de vous écrire cet article ce soir ! Car hier, j’ai passé une superbe journée. Nous avons fait le Poker Run, à Pagny-sur-Moselle (Lorraine, 54).

Le poker run ? En faite, le principe est simple : on doit effectuer une boucle de 150km à moto avec 5 étapes au total. A chaque étape on doit tirer une carte et à la fin, on peut gagner des lots (sur le principe du poker) même si le but principal est de faire de la moto ! Je vous emmène donc avec nous dans cette petite aventure vraiment très sympa !

Nous sommes donc partis vers 10h30 de Pagny pour rejoindre la première étape du parcours.

Etapes 1 :

Je suis tombée litéralement sous le charme de l’endroit où nous sommes alleé..! A un peu moins d’une heure de chez moi et que pourtant je ne connaissais pas : le monument de Montsec.

C’est à ce moment précis que j’ai regretté de ne pas avoir pris mon appareil photo sur moi, car je ne pensais pas voir de si beaux endroits… Toutes les photos on donc été prise avec mon portable (c’est déjà ça).

dav

Il surplombe tous les petits villages de Meuse (55), et la vue est tellement degagée que l’on peut même voir le lac de La Madine.

dav

En plus de cette vue extraordinaire, j’ai vraiment été impressionée par ce momument très haut, très fn et en contraste total avec ce qu’il y a tout autour.

dav

De chaque coté, est indiqué le nombre de kilomètre et la direction à prendre pour aller dans les villes alentoures.

Nancy, 40km à vole d’oiseau.

dav

C’est la seule étape où l’on ne devait pas tirer de carte pour le poker.

IMG_20170525_111039 - Copie

Etape 2 :

Alors, il y a plein d’endroits dont je ne me souvient plus du nom de la ville… Et rien n’est écrit sur le site ou la page facebook de l’événement alors je m’excuse d’avance pour les quelques informations que je n’ai pas pu fournir.

Nous sommes allé tirer notre première carte dans ce petit bar en pleine nature.

dav

Encore une fois, je suis tombé amoureuse de l’endroit qui était magnifique.

Nous avons donc fait une petite pause ici et pris un verre.

sdr

En face, il y avait un joli petit chateau : j’aurai aimé m’en approcher encore plus pour aller voir ça de plus près mais il était déjà tant de partir à la prochaine étape.

dav

sdr

Mais bordel pourquoi je n’avais pas mon appareil photo !?

Etapes 3 :

Mangeeeeer ! Il était 13h30, et j’avais très faim (comme d’habitude, me direz vous). J’attendais cette étape avec impatiente.

Encore un endroit superbe était prévu ;

sdr

sdr

Au premier abord, un endroit tout ce qu’il y a de plus simple pour manger en compagnie de tous les autres motards.

sdr

C’est en entrant dans le petit restaurant La Franquette, pour aller au toilette, que j’ai découvert un endroit super.

dav

dav

dav

En bref, on aurait voulu apporter un grand sac et piquer toute la décoration pour la ramener chez nous.

sdr

sdr

dav

C’est vraiment le style et la déco que j’aime, ce petit côté vintage qui fait voyager à une époque que je n’ai malheureusement pas connu.

sdr

dav

Pour mangé, ça a été un peu la galère : une première file pour les boissons et les tickets et une deuxième file après pour récupérer nos plats notés sur les tickets. En plus, ils prenaient vraiment leur vie pour nous servire.

Mais quand j’ai gouté aux salades, j’en ai presque oublié ce petit désagrément (surtout la salade de patate *_*)

dav

Au totale, on en a eu pour 19 Euro pour une salade comme celle-ci, une autre avec deux saucisses et de la salade verte en plus, une fritte, une bière et un Orangina. A vous d’en juger pour le prix, moi je trouve que pour ce type d’évenement, c’est plutot dans les prix habituels.

Quand on s’éloigne un peu, on peut observer ce genre de paysage que j’affectionne tout particulièrement : des arbres, du soleil, de l’eau et une petite barque en bois.

dav

Etape 4 :

J’ai été peu moins séduite par cette étape : un simple bar dans un quartier.

dav

dav

Cette fois, nous nous sommes juste arrêté le temps de tirer notre carte.

C’était déjà la troisième rouge, j’espèrais en tirer deux autres pour faire une couleur, et remporter un lot !

Mes cheveux avec le casque et le vent ? Une catastrophe, je n’en parlerai même pas..!

dav

Etape 5 :

Un petit endroit sympa et pas trop loin de l’arrivée où nous avons pu nous arrêter prendre un dernier vers (du raily, mais pas de la journée héhé).

dav

dav

J’ai pris une petite limonade-citron, c’est ultra bon ce truc.

dav
dav

Okey, j’ai carrement besoin de se bocale à poisson, j’ai adoré.

dav

Tirage de l’avant dernière carte, encore une rouge. Maintenant ce n’était pas toutes des coeurs, il y avait aussi des carreaux ; et dans ce cas, je ne suis pas sure qu’il y ai couleur..!

dav

La bleu claire là c’est la moto de mon chéri :3

Arrivé :

Et tirage de ma dernière carte rouge, on m’annonce que j’ai seulement une paire de 3. Bon.

Nous étions six, pesonnes n’a rien gagné, mais bon, c’est le jeu hein !

sdr

sdr

En tou cas, ce fu une superbe journée où j’ai pu découvrir des endroits géniaux, prendre de belles photos, faire 150 km en moto à l’arrière de mon chéri, suivis de 4 autres personnes, puis des 300 autres motards présents pour l’événement !

C’était vraiment super et c’est quelques choses que je referai sans hésitez la prochaine fois, j’ai même hâte de recommencer !

En tout cas, j’éspère que vous avez aimé cet article ; qu’il vous a donnez envie de voyager ou de découvrir la Lorraine (vous êtes les bienvenues) et ses superbes paysages.

 

♥   ♥♥ ♥ ♥♥   ♥

Je vous retrouve maintenant sur Snapchat où je suis très active (et où vous avez surement déjà vu certaines de ces photos si vous me suivez déjà) : laauriiine.

Mon insatgram pour plus d’actu : @mlle_capricieuse.bylaurine

La page facebook pour être informé d’un nouvel article : Blog of Eternal Brown – by Laurine

Et mon adresse mail si vous voulez me contacte : mlle.capricieuse.bylaurine@gmail.com

 

Plein de bisous et bon weekend à tous ! 🙂

laurine[1]

 

Lycée: les séries américaines VS la réalité !

Les années lycées sont réputés pour être…  »les plus belles années de notre vie », voilà ! Forcement, avec tout ces films américains rempli de grand lycées géniaux, melant les pom-pom girl, les quaterback et les basketteurs, les beaux blond aux yeux bleus, les super fêtes où une centaine de personnes se reunissent dans une seule maison, les chorales avec leurs chorégraphies dans les couloirs de l’établissement et les élèves qui tombent amoureuse de leur très beau et très jeune proffesseur de lettre… Forcément comment ne pas croire que c’est le rêve absolu ?

Et bien dans la réalité, c’est tout autre ! J’ai donc décidé de confronté les super lycées des films américain, contre… la réalité !

L’établissement en lui même :

image1[1]

Dans les séries : les lycées sont immenses, il y a souvent des palmiers et des graaandes places avec plein de bancs, et plein d’arbres pour s’assoir dessous pour lire ou être entre amis.

En réalité : les lycées sont grands, mais ce sont juste des versions améliorées du collège : plus grands batiments, plus grande cour de betons et trois chêne en plus.

Les fameux casiers:

93785686_o[1]

Dans les séries : tous le monde connait ce grand mythe des grands couloirs remplis de casier ou l’on peut ranger ses affaires, et coller plein de photos de ses amis et du mec qu’on aime en secret.

En réalité : Bon ben, on a pas de casier, tout simplement. Donc nous porterons nos affaires tout la journée ! Résultat en 6ème tu porte 5kilos de livres et de cahiers  et quand t’arrive en terminale tu ne prend plus qu’un stylo et deux feuilles.

Les groupes d’ami :

universite-campus-etudiant-lolita-malgre[1]

Dans les séries : Le plus beau garçons de l’école est souvent le capitaine de l’équipe de rugby (ou de baseball d’ailleurs !), il sort évidement avec la chef de l’équipe de pompom girl. Les geeks avec les geeks, les intellos avec les intellos un point c’est tout. Faut avoir la chance d’être pote avec les miss petasses si tu veux avoir la chance d’avoir un vie. Ou alors, être la nouvelle de la classe et être super belle pour que le rugbyman tombe amoreux de toi et quitte sa pimbeche qui te deteste !

En réalité : Bien il n’y a pas vraiment de plus beau (pour avoir un plus beau, faurait il déjà qu’il y ai des mecs beaux). Et tout le monde traine avec tout le monde ! En même temps, il n’y à ni pompom girl ni rugbyman, ce qui facilite les choses..!

Les transports :

Girl with car

Dans les séries : la belle lycéenne qui fait presque 10 ans de plus que son âge arrive au volant de sa belle voiture rose. Et pour ceux qui n’aurait pas cette change, un bus scolaire jaune vient les cherchers chez eux pour les emmeners (oh, comble de l’horreur !)

En réalité : Après que le trains sois supprimés, tu dois courire prendre son bus qui te ralonge ton trajet d’au moins 30 min et tu arriveras en retard en cours, encore…

La cantine :

easy_a_1[1]

Dans les séries : la lycéenne passe au self, elle choisis entre des pates bolos, un plat vegétarien ou un hamberger. Puis après, elle prend une brique de lait et rejoin ses amis a une table.

En réalité : Aujourd’hui c’est purée ou… purée ! Donc tu prends ta purée et tu va t’installé avec tes amis à une table libre. Non parce qu’en réalité, personne n’arrive seule au self pour te rejoindre, c’est : ou tu arrive en même temps que tes potes ou personnes ne t’attends !

Les professeurs :

150901_rentree-photo-679x350[1]

Dans les séries : un très jeune professeur de lettre charmant lui propose de venir prendre des cours particulier pour s’améliorer, mais elle va tomber amoureuse. Et toutes les autres filles seront jalouses !

En réalité : un vieu chauve mais barbue t’apprend le français tous en postillonnent sur ton visage, et si il te propose des cours particulier, tu trouves ça très louche !

Les super fêtes :

Fetes-Plus-il-y-a-de-musique-plus-on-boit-d-alcool[1]

Dans les séries : Elle et ses copines vont toutes les semaines à de super soirées, tout le monde porte des gobelets rouges et boie de l’alcool a flot ! Deux meufs en mini-jupe talons s’embrassent dans les couloirs. Tout le monde est tellement bourré que la moitié de la maison est cassé, une dizaine de personnes frolent le coma éthilique et on est à la limite de vouloir organiser une partouze géante dans la forêt d’à côté.

En réalité : Tu arrives a la seule soirée du mois, voir des deux mois avec ta meilleure copine, vous serez juste une vingtaine ce soir.La moitié seulement sont déjà bourré et font des jeux comme des bière-pong ou des pyramide. Et personne ne coucheras avec personne aussi ! Les gobelets seront blanc et rien n’est cassé à part un verre ou deux, voir une bouteille d’alcool.

Les études :

Epreuve de philosophie du Bac

Dans les séries : Après ses quelques heures de cours, la lycéenne va à son cours de pompom girl et rejoin ses amis ! Des devoirs ? No, never.

En réalité : Après une interminable journée de cours et trois controle,tu perds une heure de ta vie dans les transports pour rentrer tard, et fatigué pour encore avoir de nombreux devoirs. Et en plus, il pleut !

Les amours :

kiss+school_large[1]

Dans les séries : Clara sort avec Ben mais ils vont se séparé. Elle va en faite etre lesbienne et sortir avec Juliette. On va apprendre que Chloé s’est tapée tout le lycée et a trompé Hugo, mais tout va s’arranger quand ils vont se retrouver seule chez lui après les cours ! Sarah va être portée disparue aussi. Et Jimmy est un vampire.

En réalité : Ce serais déjà pas mal si tu arrivais à avoir trois mecs en une année. Et personne ne meurt ou ne disparait. Ca n’arrive jamais d’être mis par hasard avec le garçon que tu aimes bien en cours désolé.

Les activité extrascolaire :

bannière-pompom[1]

Dans les séries : La lycénne est pompom girl, ou alors est dans la comédie musical de leurs bahut et repète dans les couloirs devant les autres élèves ! Et lui, il est le leader du club de basket, de rugby ou de baseball !

En réalité : Toi tu es juste dans le club manga, c’est génial les mangas.

Les derniers petits details (sonnerie fin de cours, les tables)

image[1]

Les petits détails, qui n’en reste pas moins important !

Dans les séries : la sonnerie de la fin de cours est agréable à entendre, voir inexistante.

En réalité : elle se essume à un driiiiiiiiiiiiiing assès désagréable.

Dans les séries : Chacun est à une table, et les seuls fois où celle-ci sont double  les lycéens se mettent à côté de qui il souhaite, à chaque cours different.

En réalité : Toutes les tables sont doublse et on à toujours le même voisin, et si tu oses changer de place tu auras toujours un abruti pour dire  »oh ça c’était ma place ! », y’a ton nom dessus peut être ?

Le bal de fin d’année :

625862731[1]

Dans les séries : Après avoir passé son bac, la lycéenne met sa magnifique robe qu’elle à prix des semaines à choisir et attend chez elle son cavalier, tout aussi beau qui arrive avec des roses et l’emmene au bal en voiture ou elle passera une des plus belle soirée de sa vie !

En réalité : IL N’Y A PAS DE BAL ! Jamais tu ne verras en ça en France en tout cas. Mais tes amis pourront venir te chercher en hurlant et t’emmener dans une boite de nuit assez brancher ou alors oragnisé une petite soirée chez elles ou vous pourrez boire un verre en oubliant que dans quelques mois tout va changer car vous allez entrée à la fac.

A oui d’ailleurs, pour la fac aussi on vous à menti ! ^^

 

Et comme d’habitude, retrouvez moi sur Instagram @laurine_moi  ou sur Snapchat : laauriiine. Vous pouvez aussi me retrouver sur ma page facebookBlog of Eternal Brown – by Laurine (cliquez sur le lien et aller liker la page pour être avertis d’un nouvel article !)

Bisous ! ♥

laurine[1]