Emmène-moi avec toi, de Sara Orwig [Harlequin]

Je parle beaucoup de mes lectures coup de coeur ici, mais j’ai du mal à me mettre à écrire pour les livres que j’ai le moins aimé. Aujourd’hui, je vais donc vous parlez d’un petit flop pour le livre Emmène-moi avec toi, de Sara Orwig.

Je n’ai jamais vraiment aimé les livres romantiques, mais j’ai voulu me lancer dans celui là (principalement parce que la couverture me plaisait, en faite).

DSC03132

Synopsis :

Se faire suivre dans la rue par un bel inconnu, voilà qui est agréable… Mais ce qui l’est moins, c’est de se retrouver avec lui en plein milieu d’une fusillade et d’un spectaculaire enlèvement ! Molly a juste le temps de prendre ses jambes à son cou et de talonner Jake Sterefi malgré tous les efforts de ce dernier pour la semer. Pas galant du tout, il ne veut pas avoir affaire à une Miss Catastrophe mais va bien être obligé de supporter Molly pedant le temps que durera leur fuite !

Ma critique :

En faite, je trouve que l’histoire est peu crédible ! S’enfuire dans une maison isolée au milieu de nulle-part avec un inconnu, à la place d’être mise sous protection de la police, qui ferait ça, honnêtement ? Bon, admettons. L’histoire entre eux n’est pas trop mal, c’est vrai. C’est une histoire à l’eau de rose qui plairait sans aucuns doutes aux fans de romantisme.

Je l’ai lu en entier, parce que même un livre qui ne m’intéresse pas tellement je le lis en entier. Je deteste commencer une histoire sans avoir la fin ! Et puis, il n’est pas nul, loin de là. Il y a des passages intéressant, mais le fond de l’histoire ne me plaisait pas spécialement.

Donc voilà, je n’ai pas énormément de choses à dire, je préfère parler de mes coups de coeur, évidment.

Ah si, une chose : si vous aimez les livres qui parlent d’amour : lancez-vous !

Rendez-vous sur mon Instagram pour voter pour le prochain livre que je présenterai : @mlle_capricieuse.bylaurine !

Des bisous ♥

Laurine

 

Rupture de contrat [de Harlan Coben]

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler d’un livre que j’ai récemment terminé et que j’ai énormément aimé !

Depuis ma lecture de Les rivières Pourpres [de JC Grangé] je me suis passionné pour les thrillers : même si j’essais de varier mes lectures, un livre sur deux est effectivement un livre de genre policier.

Je vais donc vous parlez de Rupture de contrat, de Harlan Coben :

IMG_8793

Synopsis :

Sale temps pour l’agent sportif Myron Bolitar. Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est pourtant habitué aux coups durs. Sauf que là, c’est vraiment tordu : son poulain, le prometteur Christian Steele, est sous le choc. Il vient de recevoir par la poste une revue porno dans laquelle son ancienne petite amie Kathy pose langoureusement dans le plus simple appareil. Problème : Kathy, mystérieusement disparue depuis des mois, est aujourd’hui considérée comme morte.
Plus étrange encore, elle n’est autre que la sœur de la romancière Jessica Culver, grand amour de Myron. En pleine négociation de contrat, l’agent sportif croit d’abord à une technique d’intimidation de la part de ses concurrents.
Mais la réalité se révèle autrement plus sordide….

Source : Babelio.com

Au début du roman, j’ai déjà beaucoup accroché, même si j’ai eu un peu peur que ce soit trop axé dans l’univers du sport, ce que je n’aurai pas aimé. Il y a énormement de rebondissement, et il se passe toujours quelque chose.

L’histoire en elle-même est sympa, un peu intriguante et plutôt pas banale.

Concernant l’humour du personnage principal, Myron, si j’ai remarqué que certain le trouvait un peu lourd, moi je l’ai trouvé plutôt drole dans son genre. Un peu -voir beaucoup de prétention, mais c’est justement ce qui m’a plu dans son personnage (et dans celui de Win, qui est également un mec ultra violent, entre autre).

Et comme tout bon roman policier, on ne connait la fin de l’histoire que dans les dernières pages ! C’est encore une fois ce que j’ai le plus aimé (et ce que je recherche en général) dans un bon livre.

Comme je l’ai dis, j’ai beaucoup aimé les personnages et j’ai donc commandé plusieurs autres livres de Coben, mettant en scène ceux-ci dans d’autres aventures. J’ai également acheté d’autres romans uniques du même auteur, pour un peu voir les autres choses qu’il a pu faire.

J’ai beaucoup aimé celui-ci, je ne devrais donc pas être deçu ! J’ai également pris un livre de Chattam (auteur que je n’ai jamais lu auparavant) : on verra ce que ça donne ! Et un de Grangé, auteur de mon livre préféré (dont je parle plus en détail ici ).

Pour résumé, je vous conseille vraiment ce livre (comme la plupart de ceux que dont j’ai publié la critique ici). D’ici quelques temps, je publierai la critique de ceux qui m’ont moins plus -meme si pour le coup, c’est moins motivant de le faire !)

En attendant, mes autres lectures présentent sur le blog son ici :

Bonne fin de journée et à bientôt ♥

Laurine.

Réviser à la dernière minute, et avoir son bac [5 astuces]

La douloureuse épreuve du bac : les révisions tous les jours depuis des semaines ou des mois, le stress avant les examens, le stress après pour avoir les résultats… On est tous (ou presque) passé par là ! Mais pour tous ceux pour qui ce n’est pas encore le cas, mais pour qui ça approche très vite, je vous dédie ce petit article !

Oui, les épreuves du bac débutent dans un mois, et ce quelque soit la filière. Si pour moi ce n’est plus qu’un souvenir, pour d’autre le stress est encore bien présent.

Le problème ? Vous n’avez pas encore révisé ! Comme d’habitude vous avez attendu la dernière minute. Pas de panique ! Aujourd’hui, je suis là pour vous aidez.

Oui, même si je suis le genre de meuf à avoir révisé longtemps à l’avance, je connais plusieurs petites méthodes de révisions intensives qui vous permettrons de décrocher ce diplôme même en ayant révisé un mois à l’avance ! Mais il va falloir vous motiver, cette fois.
Premier conseil : ne croyez pas au talent !

Pour vous raconter un peu ma vie, j’ai obtenue mon bac STI2D avec une petite mention assez bien en juin 2017, et maintenant j’étudie en communication (et dans quelques semaines, je vous écris un article entier sur ma première année de fac : mon organisation, mes déceptions, mes rencontres, les cours, l’ambiance, les examens…).

Le calendrier

Surement la méthode la plus basique, mais efficace !

IMG_8768

Vous prenez une feuille et des stylos de couleurs, puis vous tracez un calendrier où vous faites bien apparaitre les sept jours de la semaine sur la même ligne.

En rouge, vous inscrivez vos examens dans la case du jour où il se déroule, pour visualiser un peu le temps qu’il vous reste.

Ensuite, prenez deux couleurs et disperser votre travail dans les jours restants, une couleur pour les plus important et une pour les autres par exemple.

Essayez de faire en fonction de votre emplois du temps : prévoyez de réviser des choses simples ou des choses que vous aimez les jours où vous quittez tard les cours par exemple, vous serez moins démotivé le soir devant vos révisions.

Les jours ou vous savez avoir le temps, mettez les matières les plus lourdes et les moins intéressantes (bon, pas dans la même journée sinon on sait que vous ne ferez pas tout).

Une fois la première journée passé, surligner les choses que vous avez faite : oui le mieux est de se tenir parfaitement à son planning, mais il va forcément arriver des jours ou vous ne le ferez pas. Donc ne surlignez pas ce que vous n’avez pas fait, car un jour où vous aurez fini en avance ou qu’il vous restera du temps sur votre planification, vous pourrez rattrapper votre retard, puis le surlignez après.

L’enregistrement audio

C’est là que certains me traiteront de taré. Mais cette méthode pourrait marché si écouter vos cours vous fait apprendre plus facilement que le visuel.

Vous vous enregistrez en les lisant, mais ne dépassez les 4 minutes d’enregistrement.

IMG_8772

Ensuite, vous les mettez sur votre téléphone avec vos musiques. Le but étant de mettre votre playlist en aléatoire, de tomber des fois sur votre musique préféré, et des fois sur un de vos cours. Vous n’êtes pas totalement entrain d’apprendre, ni totalement entrain de rien faire. Mais vous avez interdiction de zapper à la prochaine musique, évidement !

Le petit jeu de carte

Créez un jeu de carte, et apprenez en vous amusant (oui, bon, ok, c’est pas hyper amusant mais bon).

Créez des petits papiers avec un recto question et un verso réponse pour vos dates, vos définitions ou les choses importantes de vos cours

IMG_8770

.

Gardez toujours quelques papiers dans votre poche ! A chaque fois que vous irez au toilette, que vous attendrez que votre déjeuner finisse de chauffer au micro-onde, que vous patientez même quelques minutes, hop, vous sortez au hasard un papier de votre poche et vous répondez à la question ! Et un petit deuxième si vous avez le temps. Et vous verrez, ça va vous faire progresser.

Les vidéos Youtube :

Tous les soirs vous regardez des vidéos sur Youtube jusqu’au bout de la nuit ? Forcez-vous à regarder une, voir deux vidéos en rapport avec vos cours dans la soirée. Pas forcément pendant des heures, mais entre deux vidéos humour ou makeup un peu de math ne vous ferait pas de mal, si ?

Les blocages

Le pire dans les révisions, c’est le blocages. Ça peut être une formule de math, ou même une date historique… Rien à faire, vous n’arrivez pas à la retenir. Au lieu de vous bourrer le crane pour la faire rentrer, là aussi j’ai une astuce.

Mettez-vous une alarme sur votre téléphone ou vous écrirez par exemple La date de la révolution française ? Assurez-vous de programmer l’alarme à un moment où vous ne révisez pas, ou vous faites autre chose. Et quand ça sonnera, efforcez-vous de trouver la réponse sans chercher dans vos cours.

Psychologiquement

Ca ne sert à rien de vous mettre la pression, croyez-moi. Vous n’avez pas besoin d’être bon dans tous les domaines, seulement dans ceux qui vous interesse. Le but est d’avoir un diplome, pour dans la mojorité des cas continuer vos études après, et dans ce que vous aimez.

Et vous verrez, on dit que le supérieur est plus dure mais c’est complétement faux, car à partir du moment où on aime vraiment ce qu’on fait on est capable de beaucoup. On peu être un mauvais élève au bac et devenir exellent après. Car au fond, le bac (à par si celui-ci est professionalisant), il ne nous sert pas à grand chose, donc on n’est même pas obligé de l’aimer !

Et pour tout ceux qui n’aime pas l’école : ayez votre bac et barrez-vous de là bordel ! Si vous ne révisez pas, c’est encore une année de plus à passer ici (répétez vous ceci, ça marche encore mieux que mes précédants conseils à ce qu’on dit^^)

IMG_8787

Sur ce, bonne chance dans vos révisons et pour vos examens, et je ne vous souhaites que des réussites et du bonheur pour tout le reste !

J’espère vous avoir aidez en vous donnant des conseils assez originaux et que j’utilise (pour la plupart), n’hésitez pas à me le dire en commentaire, ou a me parlez de votre expérience concernant votre bac !

Je vous embrasse ♥

Laurine.

9 conseils pour créer son propre blog !

Créer son blog, c’est avant tout avoir l’envie de partager un univers, notre univers à nous. C’est vouloir raconter des choses, donner des conseils ou des avis, montrer des créations, écrire, photographier et laisser cours à notre imagination…

Beaucoup en rêve, peu ose. Même si maintenant le blogging commence à se démocratiser de plus en plus, certain d’entre nous ont l’envie mais ne se lancent pas pour tout un tas de raisons. Malgré ce que vous pensez, ce n’est vraiment pas si compliqué, alors je vous propose quelques conseils pour vous aider.

Pour commencer, il y a plein de points à aborder comme le nom du blog, le site d’hébergement, l’organisation, les articles, les photos, les projets, les idées d’articles…Blogueuse depuis deux ans, je me suis d’abord posé toutes ces questions avant de me lancer.

14111866_626400014201154_305438121_n[1]

Pourquoi un blog ?

Avant même de se lancer dans un blog, il faut savoir quoi y mettre et se demander si on va s’y tenr réellement. Ce n’est pas tout de faire un blog jusque pour dire que. Il faut avoir une réelle envie d’écrire, de partager avec les autres… Sinon, l’envie de créer un blog partira aussi vite qu’elle est venue, et vous laisserez surement un site à l’abandon au bout de quelques mois : ce n’est pas le but.

Aimer écrire -même si on est pas forcément doué en orthographe (j’en profite pour m’excuser de toutes mes fautes dans cet article, dans les précédents et d’avance pour les futurs hm). L’orthographe s’apprende ne écrivant, en lisant. Ce n’est toujours pas parfait mais j’ai noté de vrais progrès depuis que je me suis mise sérieusement à écrire !

Si vous avez pour passion la mode, le dessin, l’écriture, l’art, le voyage… Ou même la cuisine, ou le sport ! Lancez-vous, faites partager vos passions dans des tutos, des articles, des conseils… Et partagez vos expériences personnelles : soyez proche des gens, ou du moins laissez-leurs l’impression que vous l’êtes en laissant des petites annecdotes, ou des petites histoires qui ont pu vous arriver !

IMPORTANT : avoir vraiment du temps pour écrire ! Ca c’est important. Sans mentir, je passe plus de 3h sur chaque article que je rédige (celui-ci compis). Le temps de faire les photos, d’écrire, de tourner les phrases, de ce relire… Bref, c’est extremement long. Heureusement, je me trouve au moins 3h, un peu éparpillées dans la semaine (c’est pour ça que je n’ai choisi pas choisi de jour précis pour publier chaque semaine, car je ne pourrais m’y tenir).

12650759_535714126603077_2120295727_n[1]

Nommer son blog.

Ca y est, vous vous êtes lancé dans la création de votre site ! Mais maintenant, l’étape que je trouve la plus compliquée : nommer son blog.

Comme vous vous en doutez, le titre du blog doit être explicite. Il doit annoncer la couleur. Ou alors, ce nom vous ressemble, il doit d’une manière ou d’une autre évoquer votre univers.

J’ai moi-même galéré à trouver un nom, et j’ai d’ailleurs changer plusieur fois (les anciens savent !)

Voici quelques idées de nom :

  • Blog mode : La mode by Laurine (votre prénom hein pas le mien) ; Le dressing de Laurine
  • Blog cuisine : La cuine de Laurine ; Les recettes de LaurineBlog d’une biscotte (tarte aux fraises, petite meringue…)…
  • Blog dessin, manuel : Les créations de Laurine ; Laurine-BricoLaurine et les paillettes ; Artiste incomprise

Enfin bref, vous m’aurez comprise !

Plus important que le nom (du moins pour ma part) : le slogan. Lui, à defaut d’avoir un nom explicite, devra décrire en une phrase votre blog ou son univers.

Pour reprendre mon exemple : Mademoiselle Capricieuse est mon nom, le nom de mon site, mais mon slogan est : De mots et d’aventures, d’aventures et de poésies. C’est une phrase que j’ai écrite spécialement pour ici, pour resumer mon univers et donner un apperçu (même un petit) de qui je suis.

IMG_8759

Avoir les idées.

Il faut avoir de bonnes idées ! Faire un blog sur des choses qui vous interresse et faire en sorte que ça interesse aussi les autres.

Ne vous forcer jamais à écrire sur des choses qui ne vous interresse pas, juste pour plaire aux autres. Je pense qu’il vaux mieux faire peu de vues mais avec un contenue de qualité car on y aura mis tout notre coeur, plutot que pleins de vues sur un contenue qui ne nous interesserait même pas nous-même !

Alors voici quelques idées :

  • Organiser une anniversaire surprise.
  • Maquillage et tenue complète pour aller en boite.
  • Cookies salés, ma nouvelle recette.
  • Ma morning routine.
  • Quoi dans mon sac de cours ? Présentation complète.
  • Une semaine à parcourir l’Angleterre.

Après ce sont mes idées à moi, je vais surement bientôt écrire certains de ces articles d’ailleurs, en attendant j’espère que ça vous donneras des idées pour commencer.

Sinon j’ai un article super à vous proposer : 30 articles que vous devez absolument écrire !

Avoir les idées, et les organiser.

Avant de se lancer dans un article, il faut entièrement le penser ; un peu comme une dissertation : un début, un milieu avec des parties et une fin -loin de moi l’envie de vous décourager tout de suite ! Pour ça, je vous conseil un petit carnet dans lequel noter toutes vos idées, vos notes, les choses importantes…

Surligner les titres, écrivez vos idées, vos notes, tout ce qui vous passe par la tête. Emportez ce carnet partout avec vous ! Car vous verrez le monde différement et beaucoup de situations vous inspireront des thèmes, ou des articles.

Perso, moi qui fais des carnets pour tout et pour rien, j’adore le concept !

12647776_537215343119622_698789505_n[2]

Son premier article.

Après avoir fait un brouillon dans ce petit carnet (ou ailleurs), en piste pour écrire son premier article qui est évidemment : la présentation !

C’est important de commencer son blog par un article de présentation. Déjà pour se présenter soi-même, car je sais que j’aime bien savoir qui je lis quand je traine sur les blogs. Parler de soi, son age, ses études, ses passions, son caractère… Ce qui vous a poussé à faire un blog aussi ! N’hésitez pas à mettre une petite photo de vous !

Puis, la présentation du blog : de quoi ça va parler, le genre d’articles que vous allez publier… Si vous voulez un exemple, j’ai moi-même une présentation dans la catégorie autre du blog, je la emt régulièrement à jour alors allez jetter un coup d’oeil !

Rédiger ses articles.

Tous les articles devrons être rédigés avec soins. N’oubliez pas que n’importe qui peut les lire ! Alors forcez-vous à ne pas écrire n’importe quoi. Relisez-vous pour les fautes d’orthographes ou de frappes, tourner vos phrases correctement…

Inserer des photos, si possible vos propres photos, sinon indiquez en petit l’adresse du site où vous l’avez prise. Pareil pour les textes qui ne sont pas de vous, c’est important de le mensionner. Déjà parce que c’est dans la loi, puis parce que c’est irritant de se faire voler une photo ou même un texte, retrouver ça dans un autre blog comme ci ça venait de quelqu’un d’autre, c’est super frustrant.

La cadance : on m’a toujours dit de choisir un jour dans la semaine (genre le mercredi) et de m’y tenir. Si vous pensez y arriver, faites-le ! Mais avant de vous engager, n’oubliez pas qu’il faut avoir le temps de le faire toutes les semaines, et surtout l’envie. Je ne suis pas trop pour le fait de se forcer à écrire un jour en particulier, pour moi il faut laisser cours à ses envies, si on veut en faire deux dans la même semaine, ou seulement un seul dans le mois en fonction de nos humeurs, des choses sur lesquelles on a envie de parler… Se forcer à écrire c’est déjà se forcer à trouver des sujets d’article. Pour qu’il y ai de la qualité, il ne faut pas écrire pour écrire juste parce que c’est le jour de publication de la semaine, vous voyez. A cours d’idée, on risquerai de se repeter, ou d’écrire des choses tout simplement inintéressantes.

IMG_8762

.

Les photos, c’est très important pour ne pas qu’il y ai un gros bloque d’écriture à lire, pour faire beau, pour illustrer… Faites les photos les plus stylés que vous pouvez !  Une bonne photo en couverture c’est ce qui donne l’envie de lire l’article, non ?

Pour les miennes, j’utilise généralement mon appareil Canon EOS 70D (que j’ai eu à mon anniversaire cette année) ou mon Nikon DSC HX60 (que j’ai eu à mon anniversaire l’année dernière). Ca m’arrive d’utiliser mon téléphone portable Huawei, mais c’est plus rare.

IMG_8757
Photo prise par le Canon

 

DSC03567
Photo prise par le Sony

 

J’ai mon petit matos, comme une perche à selfie, un micro, une pochette étanche, un trépied, ou mon ordinateur. Je rédige toujours sur l’ordi, jamais sur l’appication WordPress sur mon téléphone. L’application me sert à vérifier le nombre de vues, les commentaires, les likes… Mais c’est tout.

Se faire de la pub.

On néglige souvent cette étape pourtant essentiel au partage de notre blog !

Pour se faire de la pub, ce n’est pas compliqué mais avant d’arriver à un résultat, c’est extraimement long et il ne faut surtout pas se décourager ! Même moi, au bout de deux ans, je n’arrive pas aux résultats que j’aimerais.

N’hésitez pas à aller voir d’autre blog, liker et commenter pour se faire voir (sans se faire de pub, juste commenter quelques choses de sympa, ou en rapport avec son article). Ca vous permettera en plus de vous faire connaitre, de connaitre d’autres blogs que vous aimerez surement, dont vous vous inspirerez ou vous trouverez le créateur juste super sympa !

Vous pouvez partager le lien du blog sur votre facebook, et sur des groupes appropriés tel que : la comu des blogueuses, les blogueuses de france, rencontre entre blogueuses… ect (ceux-ci sont des noms inventés, mais des groupes similaires existent sur facebook !) où tout le monde partage et échange entre eux.

Vous pouvez aussi envoyez ce lien à vos amis pour qu’ils aillent voir ce que vous avez fait, pour qu’ils vous aident à partager… Surtout à vos début, ils seront d’une aide précieuse.

Créer un comtpe Instagram. C’est LE réseau social à la mode en ce moment, alors créez en un pour partager vos photos et vous créer une communauté, raconter votre vie, soyez proche, et insitez-les à cliquer sur vos liens pour découvrir les articles ! (Sans forcer, sans mettre de faux titres accrocheurs bien sure, il n’y a rien de plus énervant). Mettez des photos qu’on peut retrouver sur le blog, un résumer des articles… J’ai moi même un Instagram spécial pour le blog ( @mlle_capricieuse.bylaurine).

12660456_537215363119620_1401125192_n[1]

Le regard des autres.

C’est un sujet que j’aborde régulièrement dans mes articles conseils, car je sais que le regard des autres est une des choses qui vous bloques le plus (pourquoi ?).

Comme on vous l’a souvent bien assez dit : vivez pour vous, et pas pour eux. Et ça n’a jamais été aussi vrai qu’ici. Ecrivez pour vous, écrivez parce que ça vous passionne, parlez de sujets qui vous tiennent à coeur. Et si un jour un camarade de classe, par exemple, vous sort un truc du genre « ce que tu fais c’est nul, ça sert à rien, arretes tout« , c’est soit parce que lui n’a pas eu le courage de s’y mettre (à ça, ou a n’importe quelle autre passion, par peur du regard des autres).

Un jour, on a aussi tourné en dérision ce que je faisais (remarque très mal placée d’un mec qui, je précise, écrivait du rap et le chantait sur Youtube -donc il aurait du me comprendre, bref). Je me dis que si à cause de ça j’avais arreté, je n’en serai pas là aujourd’hui, et j’aurai arreté pour rien, puisque maintenant que je ne suis plus au lycée je ne le vois plus du tout ! Ca aurait été bête. Alors pensez comme ça, si un jour on vous dit quelque chose, dites-vous que dans quelques temps, si ça ce trouve cette personne, vous ne la reverrez même plus !

Ne cherchez tout de même pas les critique : faites attention à ce que vous écrivez, et aux photos publier car, encore une fois, je le rappelle, tout le monde peu le lire (votre famille, vos amis, des inconnus à l’autre bout de la terre, vos futurs employeurs…).

12626078_535714169936406_1788047394_n[1]

Un dernier conseil : WordPress est vraiment génial pour pouvoir créer votre blog, la majorité des options (dont la création du site) sont gratuites ! Il y a surement d’autres hébergeurs super, mais vu que j’utilise celui-ci à la base, je ne peu que le recommander car j’en suis plutot satisfaite.

Donc voilà, c’est fini pour cet article, j’espère vraiment qu’il vous aura été d’une grande aide, et que vous avez pris plaisir à le lire comme moi j’ai pris plaisir à l’écrire.

Si vous avez envie de réagir, que vous pensez que j’ai oublié quelque chose d’important, ou tout simplement que vous avez aimé : n’hésitez pas à laisser un commentaire, ça me fera super plaisir !

Passez une bonne journée, et on se retrouve bientôt ! ♥

Laurine.

Devant et derrière l’objectif

Ca fait un petit bout de temps que je n’ai pas posté d’article sur la photo !

De temps en temps (tous les quatre mois, par exemple ?), je publierai les meilleurs photos que j’ai prise, mais aussi les meilleurs photos issues des shootings que j’ai fait (d’où le titre de l’article). J’espère que vous aimerez ce nouveau concept, que je vais vraiment essayer de tenir jusqu’au bout !

Mes appareils photos :

Principalement, les photos viennent de mon nouvel appareil Canon (70D) que j’ai reçu pour mes anniversaires (J’ai 19 ans ! [Mes cadeaux d’anniversaire]) et que j’adore ! Ou alors, de mon appareil Sony, reçu également pour mon anniversaire, l’année dernière (18 ans : mes cadeaux d’anniversaires ! ) ou alors, tout simplement mon téléphone portable Huawei !

IMG_7552

Ca, c’est mon Canon !

Et ça, les photos que j’ai prise avec :

IMG_7984

IMG_7983

(Je vous présente Hubble, mon golden d’amour)

Ce que j’aime dans la photo :

La spontanéité avant tout ! Je déteste les photos posés. Je trouve qu’elles ne dégagent rien, j’aime quand la photographie à de l’émotion, quand elle est prise au bon moment : elle montre l’instant précis ou né le sourire, ou cesse le rire, ou l’on voit la surprise, la douleur.. Ma devise est bien sure :

Les meilleurs photos sont celles qui sont prisent au moment où l’on s’y attend le moins.

Puis quand c’est moi qui pose, j’aime également les cadres jolis, et la spontaniéité (même si vous verrez qu’il y en a tout de même qui sont posés dans ma sélection).

Séance photo pour le sac BB Brunes :

IMG_8183

Petite séance photo pour mettre en valeur mon joli Totbag, que j’ai eu au concert de mon groupe de musique favori, en février dernier.

C’était une soirée génial, où j’ai même pu recontrer le groupe : parler avec eux, prendre des photos avec l’artiste que je préfére au monde : Adrien Gallo.

Et j’ai tellement hate de pouvoir y retourner à l’occasion d’une prochaine tourné ! De les revoirs et de pouvoir me remettre tout devant durant le concert pour repassé une soirée aussi génial.

IMG_8177

DSC03518

Photo moto :

Un dimanche après midi, nous sommes parti : lui avec sa moto, moi avec mon appareil photo, au bord de l’eau :

IMG_8006

Voilà une photo que j’ai prise dans la ville de Liverdun (54), et dont je suis plutôt fière !

IMG_8045IMG_8028

Petite séance photo en moto, j’en ai fait des dizaines mais jen’ai retenue que celles-ci.

Nouvelle coupe !

Pour ceux qui ne me suivent nulle part à part sur le blog, c’est surement là première fois que vous voyez ma nouvelle tête.

IMG_8199

D’où ce nouveau shooting photo, bien entendu.

IMG_8201

Cette nouvelle coiffure, totalement imprévue, m’a totalement changé ! Et en mieux, je pense. Je fais plus femme, moins adolescente de 19 ans, si vous voyez ce que je veux dire : et c’est bien mieux comme ça. Qu’en pensez-vous ?

IMG_8207

Artistique :

mde

Tout ce que j’aime dans la photo : l’originalité, la couleur, le sombre, le flou.

Retour des beaux jours :

Pour moi, ça ne signifie qu’une chose : le soleil et l’eau !

dav

Et aussi, retour des shootings ensoeillés !

dav

sdr

Voici l’exemple parfais de photos imporvisées dans un cadre magnifique !

La Foire à Nancy :

Tous les ans en avril, la Foire de Nancy arrivent sur la place Carnot. C’est l’occasion de sortir, de s’amuser… en famille ou avec ses amis. Ou alors d’aller prendre des photos canons ? Je n’en ai retenue que deux des vraiment sympas.

IMG_20180420_202154

Le jour, et la nuit : et des bouclettes dans les cheveux !

IMG_20180420_211431_Bokeh

 

Il manque des photos, je l’avoue ! Je n’ai pas euenvie de les remettre une seconde fois, alors pour les voir, rendez vous sur mon dernier article : Hungarian trip : Budapest en 3 jours. Où vous l’avez compris, vous pourrez voir les magnifiques paysages de la ville de Budapest (ainsi que tous mes bons plan en mode guide de voyage !).

Voilà pour cette séléction des meilleurs photos devant et derrière l’objectif. J’espère que cette nouvelle rubrique vous plait, car je vous donne rendez vous dans 4 mois pour vous montrer mes nouvelles photos (et il va y en avoir, à l’approche de l’été : eau, couché de soleil, nature…).

Je vous redonne mon snap, où je suis hyperactive : laauriiine, pour vous raconter ma petite vie.

Passer une bonne semaine, à bientôt !

Laurine.

 

Hungarian trip : Budapest en 3 jours

Récit de voyage, souvenirs, bonnes adresses, conseils et petites idées pour découvrir en très peu de temps la superbe capitale Hongroise : Budapest !

En espérant que je pourrai vous donner des idées de choses à faire là bas, ou tout simplement vous donnez envie de partir à la découverte de cette ville.

Niveau bugdet pour ces trois jours :

Nous avons eu la chance de bénéficier d’une super offre grace à une association de la fac : pour 180 Euros, on avait le droit à l’aller retour en bus (Nancy-Budapest), deux nuits dans un hotel quatre étoiles et deux petits déjeuners. Les seules choses dont nous avions à nous occuper étaient les activités: comment remplir nos journées, nos soirées, quoi visiter et quoi faire en priorité et ou manger. Au total, on a du en avoir pour un peu plus de 300 Euros par personne.

Les bureaux de change : en Hongris, la monnaies n’est pas la même, il est donc essentiel d’échanger ses euros en forints.

1 Euro = 309 forints (environ)

CONSEIL : les taux de change en France sont vraiment minables, pour 1 euro on vous donne environ 250 forints. A Budapest, il y a des bureaux de changes à tous les coins de rue, alors attendez d’être là-bas pour échanger vos euros, car il vous donne vraiment 309 forints pour 1 Euro, au moins.

Prévoir des activités :

Le soucis de l’hotel étant déjà reglé, on à pu se concentrer sur les choses que nous voulions faire là bas. Des mois à l’avance, on a cherché dans des livres, sur internet et nous avons trouvé plein de trucs sympas (et j’aurai aimé trouver ce genre d’article pour nous aider un peu plus !).

 

BUDAPEST

 

Après 17 heures de bus (dont deux bloqués à l’arret complet sur un autoroute Allemand), on arrive enfin près de la capitale Hongroise.

Budapest est une capitale au milieu de rien : avant d’arriver dans la ville, on traverse des campagnes, des petites villes ou des zones industriels. Jusqu’à l’arrivé au coeur de Buda, j’étais même un peu déçu. Mais une fois arrivé dans la capitale, j’ai trouvé ça vraiment magnifique.

Le Mercure Hotel où nous avons dormis est idéalement situé : en plein coeur du centre-ville, avec tout à proximité (restos, métros, bus, trams, monuments…). C’est pas compliqué : on a tout fait à pied pendant ces trois jours !

Quelques photos ont été prise par mes amis, et comme je sais à quelle point c’est insuportable quand quelqu’un prend mes photos sans préciser que ce n’est pas la sienne, je le ferai ici (sauf quand j’apparai sur la photo, là faut bien se douter que c’estp as moi qui l’ai prise hm).

Le marché couvert :

Le marché couvert de Budapest est quasiment en face de notre hotel, et c’est là que nous sommes allé en premier.

IMG_20180417_162130

Il y a majoriterement des étalagesde fruits et légumes ou de la viandes, mais il y a aussi des produits locaux en vente.

Il était 15h et on avait carrément trop faim, on a mangé qu’une seule fois locale pendant le séjour, et c’était en arrivant :

DSC03196

Alors oui, comme ça, ça ne donne pas vraiment envie : mais cette sorte de pizza que je ne pourrai absolument pas nommer était vraiment très bonne (bien qu’un peu trop rempli). Dedans : de la crème, de la sauce, de la tomate, de la mozzarella, des oignons, de la salade et des épices. Puisquà Budapest, tout est épicés, et le piment est une des spécialité.

La soupe et la goulache : ça aussi, ce sont des spécialités, mais c’est vrai qu’on était pas franchement motivé à manger de la soupe pendant notre séjour ! Mais si ça vous tente, au moins c’est dit !

Le Pont de la liberté :

A pied bien sure, nous avons traversé le Pont de la Lierté et nous nous sommes retrouvé au dessus de fleuve du Danube, qui traverse et coupe la ville en deux parties : Buda et Pest.

IMG_1917

Si nous avons traversé, c’est pour pouvoir aller voir la Statue de la Liberté de Budapest. Oui, c’est la stutue que l’on vois, tout en hautdu Mont Gellért, à l’arrière de la photo qui a été prise par mon amie.

DSC03204

Par contre pour traverser la route, c’est vraiment la galère : les gens roulent vite et il n’y a pratiquement pas de passages piétons.

La Statue de la Liberté :

On a grimpé là haut pour voir la statue…

IMG_20180417_161553

… Mais ce que j’ai préféré était la vue sur la ville !

IMG_20180417_161212

Puisqu’en photo la vue est mille fois moins ouf qu’en vrai, je ne vous gache donc absolument pas la surprise quand vous arriverez en haut.

On mourrait de froid, les doigts c’était le pire. Mais ça ne nous a pas empeché de redescendre le Mont Gellèrt dans la bonne humeur, et dans la neige.

Le Palais Royal et Impérial :

IMG_20180417_162853

Encore une fois, la palais a beau être magnifique, c’est la vue qui m’a séduite. En hauteur, il surplombe la ville et nous donne une vue impressionnante.

IMG_20180417_161854

On a encore marché (je n’ai pas compté le nombre de kilomètre qu’on a pu faire, mais à mon avis, il y en a pas mal !) pour aller jusqu’au Bastion des Pecheurs, où on avait prevu d’admirer le couché du soleil. Mais bon, tout ce qu’on a pu voir c’est la tombé de la nuit, car si nous étions bien à l’heure au rendez vous, le solel, lui, n’y était pas.

On est donc rentrée dans un Starbuck, je n’y vais jamais en France (bon, si, j’y suis allée 5 fois, grand max), donc je n’ai pas eu l’impression d’être de retour à Nancy, moi.

DSC03243

J’ai pris un thé vert lacté, c’était… étrange. Pas mauvais, mais pas super bon non plus. Au moins j’aurai essayé (de toute façon, j’essais toujours des trucs bizarres, partout où je vais manger ou boire un verre –qui connais les diabolos gout concombre ? hm).

Le Bastion des pêcheurs :

Après avoir bu quelque chose pour nous rechauffer, on est ressorti et il faisait nuit. Et là, c’était encore plus joli !

IMG_20180417_162409

J’avoue, la flemme de refaire tout ce chemin pour rentrer nous a rattrapé, et nous avons  décidé de prendre le bus (google map est ton ami : pour les arrets, les trajets et les horaires).

L’hotel :

On a découvert l’hotel et nos chambres seulement en rentrant de cette journée, et c’est vrai que la notre était vraiment pas mal !

Snapchat-781430026

Bon, c’est vrai que comme ça sur la photo, c’est pas LE truc de ouf, mais elle est vraiment cool : deux petits lits séparés, une salle de bain avec beignoire, un frigo, une télé, une petite table avec des chaises et du thé à volonté, une jolie vue.

Mercure Hotel Budapest Korona : adresse : Budapest, Kecskeméti u. 14, 1053 Hongrie

Avec un petit spa (sauna + piscine) à l’intérieur. Nous y sommes donc allez cette soirée pour nous détendre après avoir marché toute la journée. La piscine est petite et plutot fraiche, mais elle le mérite d’exister ! Le sauna lui, était vraiment pas mal. On a pu faire des photos et des vidéos sous l’eau grace à une pochette étanche que j’avais acheté, c’est pas ce qu’il y a de mieux mais ça fait franchement l’affaire.

Ensuite, direction un petit resto pas loin de l’hotel !

Resto Padthai Wokbar :

On a mangé des nouilles et c’était vraiment pas mal, si vous aimez les woks, voici l’adresse : Budapest, Papnövelde u. 10., 1056 Hongrie

Petit dejeuner à l’hotel :

Avant de partir à la conquête de la ville, on a prit un bon petit dejeuner à l’hotel, où il y avait beaucoup de choix, en sucré et salé.

Snapchat-2110222333

J’ai donc pris un verre de jus d’orange, un bol de ceréal avec des fruits secs et du lait, une gauffre à la confiture de fraise et cette pate étrange, légérement chocolatée, que je ne pourrai nommer, mais qui était pas mauvaise.

10h : départ sur la rue Andrassy, sous la neige. Et c’est vraiment joli, Budapest sous la neige.

DSC03262

Nous avons marché pendant plus de deux heures, en rentrant des fois dans des boutiques, ou en s’arretant pour admirer la ville.

DSC03266

Place des Héros :

On est donc arrivé à la place des Héros au bout d’un peu plus de deux heures. Et j’ai beaucoup aimé cette place enneigé !

DSC03269

Musée d’art Contemporain :

Juste à droite de la place, le musée d’art contemporain de Budapest, nous avons décidé d’aller y faire un petit tour, et c’était vraiment sympa !

DSC03279

En plus d’avoir bien chaud, on pouvait se promener tranquillement dans les galéries pour y admirer les oeuvres.

DSC03283

IMG_1954

DSC03284

Et celle que j’ai préféré, c’était celle-ci : (mais vous l’auriez deviné !)

IMG_20180417_163153

Même si les expositions changent régulièrement, c’est un musée que je vous conseil et qui est vraiment sympa à visiter. Il n’est pas exessivement grand, mais il y a plein de choses à voir.

Grand Parc de Budapest :

On est ensuite allé manger dans un petit resto qu’on a trouvé dans le plus grand parc de Budapest, qui se trouve être derrière la palce des Héros, qui est elle même au bout de la rue Andrassy. On a pris un burger chacun et une limonade pour deux. Je n’ai jamais retrouvé le nom de celui-ci, mais il n’y a pas énormement de restaurant dans ce parc alors ce ne sera pas dure à trouver.

Chateau du musée hongrois de l’agriculture :

On s’est retrouvé près du magnifique chateau du parc. Ce qui est bien dommage, c’est que ce magnifique endroit accueil une exposition aussi… horrible : le musée de la chasse et des animaux morts (super…).

DSC03301

On a pu jouer dans neige et prendre de supers photos !

DSC03329

Les thermes de Széchenyi :

Cet endroit est vraiment magnifique, et je vous le recommande trèèès fortement si vous allez à Budapest. Les batiments sont vraiment magnifiques, c’est super grand et il y a beaucoup de bassins.

DCIM106GOPRO

Le seul problème, c’est qu’aucun bassins ne relient celui de l’interrieur avec celui de l’extérieure. Donc quand il fait 38°C à l’interrieur et -2°C dehors, et qu’en plus il faut courir les pieds dans la neige pour atteindre le bassin… vous imaginez bien l’horreur ! Autant c’était le pire moment du séjour, autant on en a vraiment bien rigolé. Surtout quand il s’est mis à neiger sur nos serviette et qu’on a à peine pu se secher au retour dans les vestiarires !

DCIM107GOPRO

L’extérieur était encore plus beau à voir, la différence de température était tel que la vapeur c’était propagé partout : l’endroit de rêve.

DCIM107GOPRO

On a pu prendre les photos grace à la goPro de Etienne (donc merci pour les photos^^)

Dans le grand bassin extérieur pour nager, le bonnet de bain est obligatoire (et il coute 1000 forints, soit un peu plus de 3 Euros). En France ça aurait été tellement plus chère, on le sait bien !

La tombé de la nuit dans le bassin extérieur : vraiment magnifique !

Place des Héros :

Après ce super moment, nous avons retraversé le parc pour rejoindre la Place des Héros.

DSC03353

Et la revoilà, mais de nuit !

Le métro de Budapest :

Pour rentrer, nous avons pris le métro, et la petite station dans laquelle nous sommes allé était vraiment jolie. Toute petite, avec le charme de l’ancien, tout ce que j’aime.

DSC03363

Nous l’avons pris jusque notre hotel, puisque une station de métro est quasiment à ses pieds. On a eu besoin de changer de métro une seule fois, et ce qui m’a le plus perturbé, c’est les ecalotors du métro : ils ont pas le temps les Hongrois, ils sont préssés ! Limite c’est dangereux pour moi.

Resto Véndiàk :

Après être rentré à l’hotel, on a cherché un petit resto italien pour manger, car on avait envie de pates ! Et on a trouvé :

Snapchat-189492197

Le meilleur à été l’entrée, les pains à tremper dans les sauces, c’était vraiment trop bon. Et ensuite, une assiette de gnocchis (meilleure que tous ceux que j’ai pu manger !).

Ruin Bar :

Un incontournable de la vie nocturne de Budapest : les bars ruines ! Comme le nom l’indique, ce sont des bars en ruine (du moins, décoré comme si ils étaient en ruine). Et c’est vraiment incroyable !

Nous sommes alors aller dans le bar Szimpla Kert :

C’est le bar ruine le plus populaire de la ville, et pour le coup ça s’est vu ! C’était blindé de monde, et après avoir eu nos bières on s’est baladé avec pendant des dizaines de minutes pour visiter le bar (oui, nous faisons du tourisme même dans les bars, nous).

DSC03372

DSC03369

La décoration est juste incroyable, et en photo ça ne rend pas aussi bien qu’en vrai, je vous le promet !

Au bout d’un moment, on s’est jeté sur la place que venait de liberé un groupe d’amis et on a pu se poser et boire nos verre dans cette ambiances.

DSC03381

En sortant, seulement vers 23h30, la file d’attente pour entrer était vraiment longue ! Et on était un vendredi soir. Déjà que c’était blindé à l’intérieur, je me suis demandée comment c’était possible qu’ils entrent tous.

Un conseil : allez-y ! Mais allez-y tôt.

Bar Instant :

En suite, on est allé dans le bar Instant, et ça, c’était juste ouf ! Celui-ci est le plus grand (en taille cette fois) bar de la capitale. C’est limite une boite de nuit avec une salle = une ambiance. A chaque fois qu’on passait une porte, la musique, la décoration, l’ambiance était différente. Il y a un extérieur, plusieurs scènes, plusieurs bars… On a même été invité à jouer une partie de babyfoot par des norvégiens super sympa ! Là dedans, tout le monde avait l’air cool (même les filles déchainées et très peu vetue à l’avant de la scène, qui bougeaient et hurlaient partout).

Ce fu vraiment une super soirée ! Et je retourne là-bas dès que je retourne à Budapest, ça c’est sur. A tous les fetards qui me lisent : ces endroits sont fait pour vous !

L’hotel, petit déjeuner :

Jour 3, le dernier, déjà. Nous avons commencé la journée par un bon petit déjeuner de l’hotel.

Snapchat-109581130

Toujours le bol de céréal avec le lait et les fruits secs pusique j’adore, un jus d’orange, un thé à la cerise dont je suis tombé amoureuse et que je voudrais boire le reste de mon existence, un coissant et une gauffre vanille, coulis chocolat.

Musée Nationale Hongrois :

Première activité de la matiné, le musée nationale Hongrois, celui de la capitale.

IMG_20180417_160842

Je n’ai pas fait enormément de photo (ou rien qui ne rendait si bien), alors comme ça, pour le découvrir, vous allez devoir y aller !

Personnellement, j’ai beaucoup aimé et je vous le recommande aussi (bon, comme tout ce que j’ai fait pendant ces trois jours, j’avoue).

Quartier juif :

On s’est ensuite baladé dans la ville, dans le quartier juif, le quartier même ou la veille au soir nous étions sortie au bar. Le jour et la nuit, ce quartier est si différent ! Le jour, le soleil rayonnant, les gens qui se promenent, les petits commerçant que l’on peut croiser… La nuit, les lumières de la ville, le bruit des bars, et les groupes de jeunes. Je ne saurais quel coté de ce quariter choisir (bon, ok, j’ai un petit faible pour Budapest la nuit, elle est incroyable).

Hanami Sushi Bar :

Oui, même à l’étranger, on est obligé d’en manger. Les sushis et les makis sont juste ce qui me fait le plus craquer au monde ! Et ici, comme un peu près tout, rien n’est chère.

Snapchat-1469726231

En France, pour un menu avec 18 makis, une soupe miso et une salade de choux, on en a pour 13,5 Euro (là où je les prend), et ici : 18 makis et soupe miso à volonter pour l’équivalent de 7 Euros. donc je vais manger mes makis là-bas, désormais.

La Grande Synagogue :

Il y eu un peu de soleil, c’est dingue comme ça peut rendre tout encore plus beau.

Voici la plus grande synagogue de la ville, qui était fermé à la visite ce jour là, ce qui était bien dommage.

DSC03420

Ca, c’est la partie principale, mais la synagogue est encore plus grande, elle continue sur la droite et la gauche de la photo, et est bien plus large. A travers les grilles, les jardins avaient vraiment l’air magnifique.

La Grande Roue :

Budapest Eye ? Peut être. En tout cas, allez y faire un petit tour était vraiment sympa. Bien qu’un peu chère : l’équivalent de 8 Euros pour les 4 tours de roue.

DCIM108GOPRO

Pendant qu’on était dans la roue, les garçons étaient restés en bas, pour prendre cette jolie photo, par exemple.

Mais ils ne savent pas ce qu’ils ont loupé, la vue était super !

DSC03441

Après, nous avons fait quelques boutiques souvenirs pour acheter des cadeaux pour nos proches, ou nous même. Je vous montre à la fin de cette article tout ce que j’ai ramené de voyage !

Ils ont même voulu m’arnaquer au bureau de change, tiens ! Il faut que vous fassiez attention, ils se disent « c’est une petite nana, elle est jeune, elle parle pas bien la langue » et ils n’hésitent pas à te rendre que partiellement les sous en pensant que tu ne vas pas recompter. Le mec à voulu me voler dix euros quand même !

Après avoir pris tout ce dont on avait besoin, on a voulu marcher jusqu’au Parlement Hongrois tout en longeant le Danube. On était a une vingtaine de minutes à pied, mais on en a mis presque quarante-cinq, pourquoi ?

Réponse :

IMG_20180417_162644

Voilà, le couché de soleil sur les rives du fleuve était tellement beau qu’on a fait que de s’arreter pour admirer, ou pour prendre des photos, et ça tout le long du chemin.

Il y avait nous, la vois du tram, le fleuve, et de l’autre côté le Palais, le Bastion des pêcheurs et toutes les autres choses qu’on a visité le premier jour, et derrière : le soleil.

DSC03449

Ce qui nous doit cette magnifique photo !

Le Pont des Chaines :

Un peu avant d’arriver au Parlement, nous nous sommes arrêté près du Pont des Chaines et nous sommes descendu au bord de l’eau pour faire quelques photos sympa.

DSC03479

DSC03475

Puis nous avons repris notre route et nous avons croisé ce monument hommage au mort juif de la guerre.

IMG_20180417_164409

A la fin de l’article, je vous montrerai la carte que j’ai acheté, avec une photographie de cette endroit dont je suis tombé amoureuse, tellement elle est belle. Le même endroit, mais à une époque différente, avec un angle de vue bien meilleure que la mienne (c’est la seule que j’ai faite où l’on ne vois pas de touristes, c’est déjà pas mal).

Le Parlement Hongrois :

Donc comme je le disais, 45 minutes plus tard, nous arrivons au Parlement.

DSC03508

Un batiment avec une architecture magnifique, et qui, quand on va voir les côtés, est beaucoup plus large que long, et dévoile à l’arrière un batiment immense !

Voilà la photo de la largeur :

IMG_2041(1)

Il faisait déjà nuit, alors on a pris le tram pour rentrer, et tout ce chemin qu’on a parcouru à pied pour venir ici, on l’a refait à l’envers dans un des tramway ancien (comme le jaune sur la photo du dessus) et dans la nuit. Et comme je le repète tout le temps : Budapest la nuit, je l’aime encore plus.

De retour près de l’hotel, on est allé manger Subway avant de repartir.

C’était déjà la fin du voyage, et on l’avait pas vu passer. On va repartir avec plein de souvenirs dans la tête, dans nos valises et surtout dans nos appareils photos !

Dans le bus, on a regarder Retour vers le futur, c’est la première fois que je voyais ce film est j’ai vraiment adoré ! On est repartie de nuit et nous sommes arrivé à Nancy le lendemain matin en se promettant que des voyages comme ça entre amis, il va falloir en refaire dès l’année prochaine !

Mes petits achats :

Et comme promis, je vous parle de ce que j’ai ramené de ce pays, et pourquoi, et pour qui.

Pour ma soeur, j’ai pris un stylo dorée avec ecrit Budapest sur le côté. Mon copain à eu le droit à un décapsuleur en forme de chop de bière (toujours avec écrit Budapest, le drapeau de la Hongris en plus), et pour mes parents, un truc typiques de là-bas : un piment, de la sauce piquante et tout un quitte dans le genre là.

dav

Sur la photo, n’apparaissent que mes souvenirs à moi (sauf la cuillère et le petit sac que mes parents m’ont laissé, mais qui contenait leurs épices ect). Deux cartes postales (dont la sublime photo dont je vous ai parler -même si comme ça elle rend moins bien), un aimant vintage Budapest Wonderful. Et mon préféré, un carnet aux pages blanches dans lequel je vais pouvoir coller toutes mes photos, mes tickets de caisse, mes tickets de visites et toutes ces choses que j’ai gardé.

De l’hotel, j’ai même pu recupérer un critarium, des post-its et plein de sachets de thé à la cerise que j’aime tant (récupéré lors des petits déjeuner, oups).

Voilà, c’est déjà la fin et j’éspère que cet article vous aura fait voyager, ou qu’il vous donnera envie d’aller découvrir par vous même cette ville, ou même que vous aurez trouver des choses à faire si votre voyage est déjà prévu !

Ca vous tente une vidéo de mon voyage sur ma chaine Youtube ? D’ici quelques mois, ça v a pouvoir ce faire !

Je vous embrasse, et à bientôt ! ♥

Laurine.

Devenir modèle photo ou mannequin !

Le podium, la mode, les photos… Beaucoup d’entre vous en ont surement déjà rêvé et c’est pour cela qu’aujourd’hui, je vais vous proposer pleins de conseils pour que vous puissez, j’espère, y arriver.

Depuis quelques années, je participe à des défilés, pose pour des photographes, participe à des concours… Cet article va me permetre de vous partager mes experiences, de vous donnez mes conseils par raport à ce que j’ai vécu, et surtout pour faire tomber ces préjugés bien trop nomreux sur l’univers de la mode.

Je vais illustrer cet article de plein de photos de mes shootings, défilés… Pour que vous vous rendiez vraiment compte de tout ça.

15780686_10209960124152916_2570645442518370168_n[2]

Shooting photo pour LAMOME création, décembre 2016. Sylvain Tandas.

Etre modèle photo

Etre modèle photo, c’est donné à tout le monde. Oui oui, tout le monde peut le faire !

Alors attention, je ne parle pas d’être modèle pour de grandes marques de mode (Dior, Channel…) Je parle simplement de shootings photos en collaboration (c’est a dire un échange complétement gratuit entre le modèle et le photographe). N’importe qui peut poser, des photographes il y en a tous les coin de rue et vous n’avez pas besoin de payer pour ça. Comme eux ne vous payeront pas, et c’est normal.

Pas de limite d’âge, de poids, de taille ! C’est ça qui est bien quand on est pas professionelle et qu’on pose juste pour s’amuser. Vous avez l’exemple ici, je mesure moins d’1m70 et j’ai reussis !

20161127_122552
Shooting avec vieille voiture pour Miss Stanislas, novembre 2016.

Vous galerez à trouver des photographes ? Que je vous comprend. Allez sur facebook, simplement. Entrez dans des groupes comme  »La photographie dans le 54 » ou alors  »Entre modèle et photographe de Paris » selon votre région et ce que vous cherchez. Beaucoup de photographe y postent des photos de leurs shootings, et des modèles aussi. Ce genre de plateforme facebook m’a aidé dans quasiment toutes mes recherches. Vous parlez en privée avec un photographe dont vous aimez les photos, vous discutez d’un projet photo, des tenues, de ce que vous aimer ou pas faire (par exemple, je précise à chaque fois que je ne fais aucune photo nue ou lingerie, c’est utile de le préciser si on ne veut vraiment pas, chacun ces choix), trouver un lieu, une date..

photo shooting (9)

IMG_20161225_022330

Au file de la discussion, vous allez vous faire un avi sur le photographe car oui, on peut facilement tomber dans des pièges… Donc c’est très important : relire la conversation avec le photographe : si vous remarquer quelque chose d’étrange, ou qu’il insiste beaucoup trop pour faire des photos nues, qu’il vous propose un endroit isolé et bizarre… Fin bref, vous avez compris, c’est important de relire. Non, je ne suis pas paranos, beaucoup de fille sont tombées dans des pièges.

C’est pourquoi après avoir relu, si vous n’avez rien remarqué d’anormale, allez au rdv avec une amie, votre soeur, votre mère, votre petit copain… On est jamais trop prudent ! Et puis avec un proche, ce sera surement encore plus amusant !

Il y a beaucoup plus d’homme photographe que de femme, c’est une réalité. Mais ça ne change rien a tout ce que j’ai dit au dessus : une femme peut être aussi dangereuse, il ne faut pas moins s’en méfier pour autant.

Attention cependant à ne pas tourner dans la paranoia ! Il ne m’est arriver qu’une seule fois de trouver quelque chose de louche (le photographe était très  »forceur », il voulait vraiment me rencontrer rapidement et insistait toujours : moi ça m’a fait peur mais ça ne veut pas dire qu’il était quelqu’un de dangereux ou qu’il me voulait du mal, il avait peu être juste hate de faire le shooting après tout ?)

photo shooting (6)

photo shooting (7)
Shooting avec la photographe Appoline, juillet 2015.

Quand on pose, on s’amuse ! Gardez vraiment ça en tête. Faites de belles photos pour en garder des souvenirs, immortaliser une tenue, ou dans l’optique de faire un book pour se lancer dans la mode ?

On associe trop souvent ce genre de pratique à du narcissisme, mais il n’est pas necessaire de se trouver carrément canon pour poser. Au contraire, si vous n’avez pas confiance en vous, ça va vous en apporter d’avantage !

Vous n’êtes vraiment pas à l’aise devant l’objectif ? Mais arrêter de vous trouver des excuses ! Les photographes vous guident : « tourne la tête », s »ourie », « regarde vers là bas »… Il va te mettre en confiance et ça viendra tout seul !

Etre Miss

On parle beaucoup shooting et mannequinnat, et les miss alors dans tout ça ?

Etre Miss, c’est presque donné à tout le monde, presque. Certain concours, les plus prestigieux comme Miss France, on des restrictions comme la taille (ce qui est bien dommage). Mais certain concours sont plus accessibles. J’ai aprticipé à quelques concours de ce genre, et c’était génial ! On s’amuse, on fait pleins de belles rencontres, on défile, on prend des photos…

Et dans certain cas on fait même des activités à côté : baptème en avion, soirée d’ouverture de Caves à vin, shootings photos, visites de salons ou participations à des associations sous forme de défilé. En tout cas, c’est envrion tout ce qu’on à fait lors de ma participations à Miss Stanislas (je vous met tous les liens en bas).

15621855_378293129186804_6507837165818593762_n[1]

Contrairement a ce qu’on peut penser, il n’y a pas toujours cet esprit de compétition, voir jamais. On s’entend bien, on rigole, on s’entraide… Vraiment bonne ambiance quoi.

Comment faire pour être miss ? Il faut déjà s’incrire à un concours, basique. Je sais pas, si vous habitez en Lorraine tappé Miss Lorraine sur Internet, ou pour quelques choses de moins formelle tappé Miss Nancy, Miss Toulouse, miss Marseille… Et inscrivez vous au prochain casting !

Inutile de savoir poser ou marcher, on vous apprend tout lors de ces concours ! Et c’est l’occasion, encore une fois, de prendre beaucoup de confiance en sois.

Croyez-en mon experience, ce n’est pas les plus belles filles qui gagnent le concours ! En général, c’est celles qui ont la préstance d’être une miss, autrement dit celles qui parlent bien et sont élégantes.

FB_IMG_1482600007191

IMG_7708

Photo : Sylvain Tandas.

Les défilés

Votre truc c’est plus les défilés que les photos ? Ce sera plus difficile, beaucoup sont assez éxigeants par rapport au poids ou à la taille mais rassurez vous, ce n’est pas infaisable !

Comme je l’ai déjà dit, passer par des groupes facebooks, épluchez les annonces pour trouvez quelqu’un qui cherche des mannequins pour défilé près de chez vous. C’est ce qui sera le plus dure, je vous le dit.

La facilité, c’est d’avoir déjà participé à un concours de Miss. Pourquoi ? Parce que, même si vous ne gagnez pas, vous aurez des contacts : d’autres filles qui font peut être déjà mannequin et qui accepteront de parler de vous (car comme je l’ai dis, dans les concours de miss, on est majoriteraiment plus copines que concurrentes). Et biensure le comité qui connait pas mal de monde et qui n’hésitera pas à parler de vous à leurs collaborateurs à la recehrche de mannequins.

dav

photo shooting (8)

Se lancer

Pour se lancer, vendez vous ! Mettez de belles photos sur les groupes facebook dont je vous ai parlé, contactez des photographes, creez une page facebook ou une page instagram comme support pour vos photos de shootings, défilés, ou concours… Donnez envie au gens, investissez vous à fond là dedans !

Mais surtout, amusez vous. Ne faite pas ça uniquement dans le bute de devenir une star des podiums.

Les critiques

Vous allez faire face à des critiques. Oui, il faut s’y attendre. Quoi que l’on fasse on est jugé, de toutes les façons possible. Parce que les gens ont tellement de mal a accepter que vous ayez à ce point confiance en vous, ou parce qu’ils vous envie, parce qu’eux n’osent pas… Pour tout un tas de raison. Mais ne vous découragez pas, faites ce que vous aimer, persister. Je me doute que pour certaine, passer outre le regard des autres sera le plus difficile, mais liberez vous de ça, vous n’avez pas besoin des autres.

11713447_10203312557494921_2004132618_n

J’espère que maintenant, grace à moi, vous avez toutes les clés en main et que vous oserez vous lancer dans cette superbe aventure ! Car je vous le promet, si vous avez envie de vous lancer, vous ne le regretterez pas.

(Et si certaines personnes qui se seraient déjà lancé peuvent laisser un commentaire, dire ce qu’ils en pensent, ce serait encore un argument pour encourager les plus craintives).

Pour celles que ça intéresse, voici tous mes articles en lien avec les concours de miss, les shootings photos ou les défilés :

Bonne soirée. ♥

Laurine.