L’automne nous inspire

Aujourd’hui, si je dédis un article à cette saison, c’est que l’automne est bel et bien ma préféré, loin devant l’été, le printemps et l’hiver.

Il y a, certe, une centaine de raisons de la détester, mais des milliers de l’aimer.

Si la majorité des gens trouvent cette saison morne et déprimante, moi je la trouve au contraire très apaisante. Elle me redonne confiance en moi, je me sens plus heureuse, plus posée dans ma vie… Et je profite beaucoup plus du jour présent : moi qui vie toujours à 200 à l’heure, toujours occupée, toujours à me projeter, je peux enfin me poser, et respirer. Je me sens comme autorisé à faire une pause à l’approche de cette saison.

Est-ce le temps qui me fait cette effet de bonheur instantané ? Quand il fait gris, frais, et qu’un petit rayon de soleil parvient à se glisser à travers les nuages pour venir caresser ta joue.

42408777_2058523494200307_2353289843645087744_n

La température est idéale, un bon compromis qui permet de porter un jeans avec un haut plus léger. Au revoir les shorts et les sandales, et bonjour aux collants noirs sous les jupes, aux bottines et aux vestes en tous genres ! Foulard autour du coup, café à la main, seule à déambuler dans le rue de ma ville bondée de monde pour retrouver son petit chez soi après une journée bien remplis, voilà le vrai bonheur, selon moi.

Mais ce que j’aime encore plus, c’est le bruit de la ville, les gens qui passent et qui défilent. Assise à l’intérieur d’un café, à côté d’une fenêtre donnant sur la rue avec un double-latté bien sur, du papier et un crayon. Voir des centaines de passants défilés dans les rues, voir leurs visages, leurs sourires quand ils sont au téléphone, leurs tristesse parfois, les voir seuls ou a plusieurs et passer des heures à regarder, imaginer ce qu’ils peuvent bien faire, ou ils vont, si ils ont quelqu’un qui les attends à la maison. Leurs émotions, leurs soucis, tout ça en quelques secondes, avant que leurs visages ne s’évanouissent à tout jamais dans la foule.

Une fois rentrée, on aime allumer des bougies dans toutes les pièces de son appartement, prendre un bon bain chaud, moussant et parfumée (et y invité son chéri !).

42262279_660114574371536_5795456099867951104_n

Les couleurs sont aussi une des bonnes raisons d’apprécier cette saison. La palette est variés et si différente de l’été, Au lieu d’être simplement verte, on peut profiter du oranges, du bruns, du marron et de toutes ces couleurs apaisante que nous offre la nature en cette période. Le marron est la couleur que je préfère et j’adore quand le paysage en prend ces teintes. On voit les couleurs et les formes changer jour après jours, on voit l’été mourir et l’hiver s’installer, tout ça en trois mois bien trop court.

En automne on aime aussi marcher des les flaques d’eau ou entendre le bruit des feuilles morte craqueler sous nos chaussures, ces mêmes feuilles dans lesquelles j’adore me poser le temps d’un petit shoot improvisé. Dans lesquelles j’aime faire s’asseoir mes amis pour les photographier. J’aime également les jeter en l’air en foret pour qu’elle retombe un peu n’importe comment sur mes amours de chiens, pour prendre LA photo mignonne (si toute fois ils ne se jettent pas en l’air pour essayer de les attraper, avant que je puisse faire quoi que ce soit).

Les balades en foret c’est aussi prendre le temps d’apprécier ces belles couleurs dont je vous ai parlé, l’odeur du bois un peu humide, ou de celui qui brûle, apprécier (pour une fois) le silence, le petit vent froid qui arrive à se glisser entre les mailles de votre pulls, le même qui fait rosir vos joues.

42327031_239791176707606_1640877747037274112_n
Gaspard, Refuge du Mordant (TOUL)

Pour vous convaincre du bonheur que c’est d’arriver en cette saison, je vous prend par les sentiments en parlant de nourriture : les fruits de saison comme les figues (que j’adore mettre partout dans des plats sucrée-salé) sont de retour. Ainsi que les citrouilles et l’odeur des soupes en tout genre que je me fais tous les soirs. Les champignons, les tartes aux pommes et à la cannelle, et bien sur le retour des raclettes ! Le chocolat le soir (bien que ça, c’est toute l’année) et les marrons chaud en vente un peu partout dans la ville qui embaume les rues d’une délicieuse odeur.

Et puis ensuite, Halloween. Bien que cette tradition se perd beaucoup en France, c’est une de mes fêtes préférés ! Les journées entière à préparer des décorations sympas et fait mains, à creuser des citrouilles pour y mettre des bougies, à choisir son déguisement (où, pour ma part, le maquillage que je vais réaliser)… Tant de chose que j’aimais faire avec ma meilleure amie et ma sœur étant plus jeune, avant d’aller faire du porte à porte pour récupérer des bonbons. Bien que je n’aimais pas en manger (et toujours maintenant), c’était un plaisir d’aller les chercher car c’était bien plus pour l’ambiance et la fierté d’avoir eu de gros sac remplis plutôt que pour leurs contenue en lui-même. Et on s’amusait toujours toutes les trois, ce sont des moments qui resterons dans mes plus beaux souvenirs d’enfances. Le temps d’une journée, on devenait pâtissière, cuisinières, décoratrices, maquilleuses, conseillère en image. Et le temps d’une soirée, on deviendra sorcières, citrouilles, squelettes ou faucheuses.

42292932_700541640307426_3356766243200696320_n

Et après Halloween, débutent les préparatifs pour… Noel ! Et oui, un peu moins de deux mois séparent ces deux fêtes. Réfléchir à ce qu’on va préparer à manger, aux nouvelles décorations qu’on va acheté pour notre appartement (alors qu’on en a encore temps d’autres des années précédentes), faire des centaines de listes pour notre budget ou pour les idées de cadeaux que l’on veut offrir à nos proches. Puis arrivent le moment des courses de Noel, à arpenter les rues pour trouver la petite chose qui fera plaisir à notre copain, notre tante ou notre petite sœur. Toujours entrain de se faufiler entre les passants, en resserrant son écharpes contre soit au moindre coup de vent, les yeux qui brillent à la vue des décorations fraîchement installer. La magie de Noel s’installe en cette fin d’automne, comme pour annoncer l’arriver éminente de l’hiver. Et au fond, je me demande si je ne préfère pas toute cette magie des préparations que la fête en elle-même ?

42439040_755495881457150_7055122681540116480_n

Et pour finir, beaucoup d’artiste ont écrit sur cette saison. Paul Verlaine et Charles Baudelaire, comme une bonne majorité, déplorent l’été dans leurs poèmes sur la venu de l’automne. Un des plus connu étant L’Automne, de Victor Hugo, dont les mots pourtant si beaux sont en parfait désaccord avec mon opinion.

Je pourrai aussi vous expliquez pourquoi septembre est le mois que je préfère, ou pourquoi le lundi est le jour que j’attend le plus dans la semaine. Vous l’aurez compris, je ne suis vraiment pas comme tout le monde et je me réjouis de ces choses que personne ne semblent aimer.

J’espère vous avoir convaincu, je vous embrasse et profitez bien !

Laurine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s