A nos années lycées !

Hier encore, je stressais pour ma rentrée au lycée, aujourd’hui je suis diplomée du bac. Qui aurait cru que ces trois années passeraient si vite !? Trois années de rencontres, d’amitiés, de surprises, de désillusions, de coups-dure, de travailles, d’amour… A ce qu’on dit, le lycée est la meilleure période de notre vie ! Je ne sais pas ce que l’avenir me reserve, mais jusque là je suis plutot d’accord avec ce dicton.

En septembre, je vais rentrée à la fac, tout va être tellement different de ce que j’ai toujours connu… Rien que d’en parler aujourd’hui, à deux mois de la rentrée ça me stresse déjà !

Maintenant, voici une brève retrospective de mes années lycées :

Ma rentrée en seconde :

A ma rentrée au lycée, j’étais toute seule. Tous mes amis, sauf trois, étaient tous dans d’autres lycées. Et bien évidement, on a tous été dispatché  dans des classes differentes.

Ma classe comptait 4 filles, sur 35 élèves. Je me suis toujours beaucoup mieux entendu avec les garçons, alors ce n’était pas un soucis. Plus y’a de filles, plus y’a d’embrouilles de toute façon.

J’étais dans une seconde général, avec une option SI-CIT (Sience de l’Ingernieur et Création et Innovation Technologique), quelque chose qui ne me correspondait pas vraiment. Mais j’ai tout de même choisi ce lycée pour ésperer, après cette année là, demander à refaire une Seconde en Art Appliqué. Il y a dux classes en Lorraine, envrions 60 places…: On peut toujours tenter mais c’est plutot difficile.

Cette année là, les amitiés sont allées et venues ainsi que les déceptions et les coups-dure, ainsi que les bons moments et souvenirs aussi. Mes premiers potes de lycée ne me correspondaient pas vraiment, j’avais l’impression de jouer un role et de ne pas pouvoir être moi même. Ils étaient tous très sympa, mais je ne m’étais pas complêtement integrée alors ca n’a pas été dure de me detacher petit a petit pour changer de groupe d’amis. Surtout après une grosse trahison d’une de ces personnes dont je pensais etre plutot proche.

Puis j’ai rencontré mes meilleurs amis, même si au moment là je ne pensais pas qu’ils aillaient devenir mes meilleurs amis : ceux qui ne m’ont jamais jugé et avec qui j’ai pu être moi même tout le temps. Avec qui j’ai eu mes meilleurs souvenirs de cette années là.

1183455-lycee-delegueedeclasse-2-700x350[1]

Mon année de Première :

Finalement, j’ai du m’orienter dans un Première en STI2D, car on m’a dit que ce n’était toujours pas possible de partir en Art-Appliqué.

J’étais avec tous mes meilleurs amis du lycée. Les cours n’étaient pas vraiment fait pour moi mais j’ai quand même appris des choses interressantes.

Je suis beaucoup sortie avec mes amis du collèges, ceux que j’ai rencontrer grace a mon copain (que je connaissais depuis environ une semaine avant ma rentrée en seconde) et ceux de ma classe du lycée. J’ai tissé des liens encore plus fort avec certains d’eux, fait de bonnes et de mauvaises rencontre.

On était également 4 filles dans la classes et on s’entendaient toutes très bien.

J’ai encore et encore changer d’idée d’orientation pour après le bac, un coup la Manaa (Mise a niveau d’art appliqué), les études de lettres à la fac, les beaux arts… Je savais ce que je ne voulais pas, mais pas vraiment ce que je voulais. Etre journaliste était mon but depuis ma rentrée au lycée, et c’était mon seul file conducteur.

Fin d’année et début des épreuves anticipées : oral d’histoire et oral et écrit de francais.

En francais j’avais la meilleure moyenne de la classe, en histoire j’étais la deuxième. Forcement, quand on aime ce qu’on fait, on y arrive. Ce n’était pas vraiment le cas de la physique ou de la techno, par exemple.

J’ai eu 15/20 en histoire, 11/20 en francais oral et malheureusement 9/20 en écrit. Le stresse surement, ou le sujet vraiment difficile…

Je retiens cette année comme ma préféré de toutes mes années scolaires !

6044981_istock-00008042-7de95144049-original_1000x625[1]

Ma Terminal :

C’était l’année du bac donc je n’ai pas eu le choix de me motiver : si je redouble, je refais une année avec des maths, de la physique et de la techno ! Il me fallait le bac pour partir de tout ça.

Séparée de mes amis, sauf deux, j’ai une une classe que je ne connaissais pas, ou très peu. On était un peu la classe poubelle : 18 élèves. Dont 8 filles. En gros, 8 sur 11 des filles de STI étaient dans cette classe, vive la repartition sur une 12ene de classe !

Ils étaient tous sympa, mais c’était des potes de classes comme on dit (et encore, on ne mangeaient même pas ensemble les midis). J’étais avec ma pote, et une autre fille qui était dans ma classe en première et que finalement, je ne connaissais pas plus que ça. Ca nous a rapproché et j’ai appris à la connaitre. On était vraiment tout le temps toutes les 3 en cours. C’était la première fois de ma vie que j’étais un peu  »exclu » du groupe de classe. Je pense que c’est de ma faute, je me suis directement mise avec cec filles car je les connaissais et en dehors de ça, j’allais tout le temps rejoindre mes autres potes de classes differentes. Mais je ne regrette pas, je préférais manger le midi et sortir avec mes vrais potes que d’essayer de m’integrer dans une classe qui, dans moins d’un an, je n’aurai jamais revu.

Cette fois ci mes choix étaient plus arrêtés : consciente que le journalisme était difficile, je me suis interressée à la communication (les médias, la publicités, les affiches…). J’ai demandé en fin d’année un DUT en Info et Communication, mais je n’ai malheureusement pas été retenue. Je frolais les 12 de moyenne général, ce qui n’était pas catastrophique. Sois les autres étaient vraiment tous très bon, sois le fait que je vienne d’une filière STI ne les interressaient pas.

J’ai donc été accepté à la fac de Science Humaine de Nancy, en Info et Communication également. C’est la même formation, juste qu’en IUT on est encadré dans une vrai classe alors qu’en fac, on est livré a nous même. J’irai donc tout de même à la fac en septembre… A condition d’avoir le bac !

Les épreuves ce sont plutot bien déroulées et j’étais plutot confiante. Après, je n’étais pas à l’abris de m’être completement plantée sur tout et d’avoir tout raté, ça arrive à tout le monde !

5 juillet, les résultats du bac… Laurine, admis avec mentionn assez bien !

Alors là ! Je ne m’attendais pas du tout à avoir une mention (et même si un jour j’aurai pu y songer, l’épreuve de physique avait, selon moi, brisée toutes mes chances^^) Ma petite fierté était d’avoir eu 17/20 en philo, forcement, un sujet sur le bonheur, ça m’inspire !

On est allé fêter tout ça en ville avec des amis, on a passé la journée à trainer de bar en bar dans Nancy, forcement.

1516059_3_7397_jour-de-rentree-des-classes-au-lycee-thiers_b92c306457cb26045dd8ce7e0e1e3197[1]

Et maintenant ?

Et maintenant ben.. Je vais d’abord passer de bonne vacances –bien mérité ! Et ensuite, direction la Fac de Nancy pour poursuivre mes études. Je vais encore arriver un matin toutes seules dans l’inconnu et loin de ceux que j’aime.

Pour les filles, ma meilleure amie part dans une fillière scientifique, une dans un fac de droit, une en Fonderie.. Une va même en paces. Mais toujours dans Nancy !

Et pour les garçons, un d’eux par en Bourgogne, certains poursuivent des études scientifiques en fac ou en BTS… Puis mes trois meilleurs amis vont à Metz. Ok c’est à moins de deux heures de routes mais ça va me faire tout drole.

Alors je compte bien profiter de tous ce petit monde avant de rencontrer de nouvelles personnes. Mais comme on dit : les amitiés ca va, ca vient. Mais il y a certaines personnes qui, selon moi, son devenu plus que de simple amis (attention, petit moment d’émotion) et que je voudrai ne jamais perdre. Mais tout ça va me permettre de voir si ces personnes étaient de vrais amis, on juste des potes de passage dans ma vie.

Les vacances là sont surement les pires : tiraillée entre profiter a fond, sortir voir ses amis, l’envie que ça dure toutes la vie. Puis le stresse de la rentrée, et l’envie d’y être pour découvrir ce nouveau monde. Alors pressé ou pas ? Je ne sais pas vraiment.

En tout cas, j’espère beaucoup de la fac, je vais me donner a fond pour réussir car seulement 23% des STI allant dans cette filière passent en deuxième année. Envrion un quart des élèves, c’est possible et je suis très motivée !

 

Et vous vos années lycées ? Racontez moi tout ça en commentaire je serai ravi de savoir comment ça s’est passé !

♥♥   ♥♥♥ ♥ ♥♥♥   ♥♥

Maintenant, on se retrouve sur Instagram, Facebook ou Snapchat (laauriiine)

Passer un bon lundi et courage à ceux qui travaillent ! ☺

laurine[1]

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s